Dialogue avec Dieu

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'une transe qui m'a fortement marquée jeudi passé. Peut-être encore plus que cette transe « Être entourée d’anges » que j’ai faite, je crois. Le plus surprenant ou non est que ces deux transes ont environ une semaine d’intervalle.

D’ailleurs, je ne sais pas ce qui se passe, mais le mois d’octobre 2020 n’est pas de tout repos pour ma part. Avec ses deux Pleines lunes, les rêves et les transes se succèdent, assez que mon côté émotionnel s’en trouve quelque peu déstabilisé. Même si je reste ancrée et enracinée, je me sens comme si je perds pied d’une certaine façon. Non pas dans le sens où je délire et/ou hallucine, mais plutôt parce que je ne sais pas trop quoi en faire de tout ça… et ça me frustre ! D’un côté, je veux tant en parler, puis que l’on me comprenne. Mais d’un autre côté, j’ai l’impression que si j’en parle, je vais être sujette à de l’envie et de la jalousie, tantôt à de l’injustice et du rejet. Disons que je ne tiens pas à me sentir encore plus seule, surtout pas avec ce genre de transes. Du coup, je garde pour moi. Mais je le sais que si je garde le tout et n’en parle pas, des fuites énergétiques peuvent se former et ainsi m’amener à un quelconque mal de ventre et/ou trouble mental à cause du stress. Ce que je ne veux pas, vous en conviendrez. En attendant une semaine avant d’écrire cette transe ici, c’est tout simplement parce que je veux prendre le temps pour tout digérer, dont ce recul a pour but de remettre les idées en place et ainsi l’analyser au mieux et ce, à tête reposée. Comme je l’ai mentionné plus haut, j’essaye de rester terre-à-terre et rationnelle dans ce que je vis et ressens. Faut dire aussi que de dialoguer avec Dieu en transe, cela sort de l’ordinaire. Ça c’est sûr et certain lol… Néanmoins, le fait d’écrire cette transe m’enlève un poids sur les épaules, assez que je me sens plus légère. Peut-être est-ce cela un ÉVEIL SPIRITUEL. Quoi que j’ai déjà vécu des pics d’éveil dans ma vie, mais je dois dire que celui-ci est à la fois riche en symbolismes et intense en émotions.

Ça fait drôle à dire, mais depuis les mois d’août et septembre dernier, j’avoue me renseigner beaucoup - ou à tout le moins, à m’y intéresser davantage - sur Dieu, les Anges, les Anges rebelles, les Veilleurs, les Nephilims, le Diable (Satan), les Démons et les Extra-terrestres. Cela me donne même l’impression que je me dois d’écrire à ce sujet. Je ne sais pas pourquoi. En fait, peut-être que oui. Bien sûr, je n’oublie pas mon projet d’Oracle sur le chamanisme d’antan et préhistorique de même que son Guidebook sur la divination et les capacités psychiques et extra-sensorielles qui va l’accompagner. Disons que tout ceci a commencé lorsque j’ai vu passé le post d’une amie sur Facebook où elle y parlait d’un personnage culte du 11e siècle, à savoir Hildegard Von Bingen. Née d’une famille noble en Allemagne, cette religieuse bénédictine est devenue abbesse dont elle a été, au cours de sa vie, une figure mystique ainsi qu’une musicienne hors-pair. Même qu’à l’heure actuelle et ce, depuis quelques décennies, le pape l’a nommée « Docteur de l’Église ». Ce qui n’est pas rien, car au vue de ses nombreux ouvrages médicaux en matière de médecine naturelle (littothérapie et phytothérapie pour soigner le corps), de ses visions (dialogues avec Dieu) comme de ses compositions musicales à inspiration divine (chants pour soigner l’âme), Hildegard Von Bingen a su faire parler d’elle à travers le temps. En sachant cela, j’ai voulu en savoir plus à son sujet, dont je suis tombée par la suite sur un film allemand (sous-titré en français) traitant de sa biographie. Très bon film au passage. Si je mentionne son nom est qu’en analysant ses visions avec les miennes (transes), je me rends compte qu’elles ne sont pas si différentes que ça. Je ne suis pas en train de dire que je suis la réincarnation de cette religieuse du 11e siècle, loin de là. Disons juste que la forme que prend ses visions et du comment Dieu vient à elle, c’est pareil. 

Bref, c’est ce qui complète la préface du post. On va se le dire, je me vois mal écrire sur ma transe sans parler de ce qui se passe autour. Cela va de soi je trouve. Maintenant, place à Dieu et à ma communication télépathique avec lui. 

Transe en état de veille avec télépathie

123054065 351841166094268 314799424806818947 n

Écoutant un long documentaire via Facebook sur les Passeurs d’âmes vers 4h30 dans mon lit (Je suis couchée sur le côté droit.), un moment donné, je me sens fatiguée à nouveau. Faut dire aussi que je me suis endormie sur le divan la veille. Tout à coup, entre l’éveil et le sommeil, je sens mon corps qui ne veut plus bouger, alors que mon âme, elle, oui. On peut alors représenter le tout comme une paralysie du sommeil, mais pas que, vue qu’il s’agit d’un point d’ancrage pour m’amener à une transe. Quand cela arrive, c’est comme si je me retrouve dans une bulle, c'est-à-dire un rêve, mais avec cette notion de transe car que je suis réveillée en quelque sorte. (Il se passe le même phénomène lors de ma transe « Entourée par les anges », pour info. !). Regardant devant moi, je me mets à voir un ciel nuageux et grisâtre où au milieu de celui-ci, il y a un genre d’oeil ou si nous préférons, une ouverture enflammée. Pareil comme avec l’Oeil de Sauron du Mordor dans la trilogie « Seigneur des anneaux » finalement. Je m’entends même dire télépathiquement : « C’est le Diable ! Hein, le Diable ! (...) »,  de quoi comme ça. J’avoue avoir quelque peu peur malgré que j’ai déjà vue par rêve auparavant le Diable, alias Roi des démons, m’aider. C’est alors qu’une voix à la fois, grave, ferme et posée résonne dans ma tête. Une voix d’empereur… de leader quoi ! Je m’entends à nouveau dire télépathiquement : « Hein, ce n’est pas le Diable, c’est Dieu ! Heu, Dieu ?! ». Par sa simple voix, foutez-moi comment, j’ai su dire qui c’était.

Sky

Entre-temps, lorsque qu’il se met à communiquer avec moi par télépathie, je revois encore et ce, comme dans ma transe « Être entourée d'anges », une lumière qui transcende le ciel. C’est éblouissant, assez que j’y vois plus ou moins quelque chose. Donc, quand il vient vers moi, il me dit : « (...) Je te réalise un souhait. Que désires-tu le plus en ce monde ? ». Spontannée, je lui réponds : « Je veux qu’on arrête de m’insulter, de me rabaisser et par la même occasion, de me jalouser !. ». Puis, d’un mouvement de doigts, tout se referme et ma transe finie. En me levant, je suis comme... « WTF ! Mais quessé ça lol ?! Pourquoi moi ? Et surtout, pourquoi venir vers moi pour tout simplement me demander ça ? » Tout ce que je sais est qu’en lui répondant aussi spontanément, cela en dit long. Il est vrai que dans cette vie-ci, je vis beaucoup d’injustices et ce, malgré le fait que je porte la chance en moi. Mais quand même. Me jalouser pour un rien comme me copier, me rejeter… je ne le souhaite à personne, sincèrement.

Bref, même après avoir fait cette transe quelque peu spéciale, ma position religieuse reste la même, à savoir animiste le tout en croyant aux Dieux et en Dieu. Mais, comme je ne suis pas pratiquante pour le moindre du monde, cela me fait drôle de voir que je peux engendrer ce genre de chose et que ça soit si angélique. Surtout si en plus, il pleut à siaux dehors au moment où je fais ma transe.

 

P.S. : À noter que je me souviens grosso modo de ce dialogue avec Dieu. Donc, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il soit super précis. Malgré tout, il peut donner une bonne ligne directrice.  

Transe en état d'éveil à 6 ans... ou pas

Pour bien comprendre un peu plus ma transe, je vais vous parler d'une transe que j'ai fait lorsque j'avais 6 ans environ. Disons qu'avec ces précisions en plus, vous allez comprendre mieux le pourquoi que j'ai pu dire que c'était la voix de Dieu.

08ffa437fbd376833bb62ac6fed0cf23

Un après-midi d'automne, je joue avec un garçon de 11 ans. On se met alors à aller sur le toît d'un bâtiment, dont on découvre une valise avec un simple zipper. Je me met à proposer tout bonnement que je vais aller dans la valise et que je veux qu'il la zippe. Rendue à l'intérieur, 5, 10, 15 minutes passent... En fait, je ne peux pas vous dire combien de temps je me retrouve dans cette valise. Disons juste que c'est très long ! Trouvant le temps long, je me mets à avoir peur et à paniquer ce qui est tout à fait normal. Ne vous étonnez pas, car en me relisant, j'avoue avoir eu de mauvaises idées dans ma jeunesse lol. Un peu plus tard, il finit par me sortir de là... par chance ! On se met maintenant à jouer à la tag et à montrer nos organes génitaux entre-temps. (J'ai su plus tard qu'il se faisait agressé sexuellement depuis son jeune âge. Alors, allez savoir si ce qu'il m'a demandé de faire (montrer mes organes génitaux) était un comportement sexuel problématique. Mais bon, nous étions des enfants, alors, je ne peux pas vous dire plus.) 

Le ciel se met tout à coup à devenir grisâtre et à gronder. L'orage approchant, le garçon rentre chez-lui. Moi, pendant ce temps, je regarde dans le ciel, dont à un moment donné, je vois un gros nuage se rapprocher pour se mettre en avant-plan. Avec ses gros yeux que j'apperçois, je le ressens comme s'il n'est pas content ou à tout le moins, qu'il est triste. Par le tonnerre qui fait gronder le ciel, quand je vois ce même nuage me parler, j'avoue ne rien comprendre à ce qu'il me raconte. Tout au plus, je peux ressentir qu'il me gronde dessus. Bref, une peur me prend, dont je me dirige vers chez-moi en courant. Les éclairs apparaissent, pour finir en orage. Un vrai déluge !

Avec les années qui passent, je me demande toujours si ce que j'ai vu était le fruit d'un monde imaginaire d'enfant, d'un problème de santé mentale, ou au contraire, d'une vision. Chose certaine, la voix que j'ai entendue en transe la semaine passée ressemble énormément à celle du nuage animé lors de mes 6 ans. Au moins, je sais que ma transe avec Dieu cette fois-ci est réelle ! Ce qui peut me rassurer d'un certain côté. Mais pour celle faite à mon jeune âge, allez savoir.

Ceci étant dit, avec tout ce que je viens de vous raconter dans ce post, je me rends compte que je symbolise Dieu avec un éclair à la main, dont il peut provoquer des orages avec son énergie électrique. D'ailleurs, quand on regarde bien dans les mythologies, ce qui revient le plus pour représenter « Dieu » d'un panthéon est tout simplement l'éclair. Est-ce surprenant ou non, aucune idée. Mais y voir une tendance qui semble se dessiner pour plusieurs personnes, c'est à ce poser des questions !   

Ajouter un commentaire